La belle aux songes dormants

Portée par une nuit étoilée,

Filantes comme ses pensées,

Une lumière pour se continuer,

Étreinte par un voyage d’éternité,

La belle aux reflets endiablés,

Tout sourire sous ses yeux fermés,

Cachant un trésor de beauté,

Univers à son âme libérée,

Le seul où son cœur peut voler,

Le seul où décemment Aimer,

Le seul où connaître l’Êtreté,

Sous l’embrun de la liberté,

L’âme éprise de légèreté,

Sous l’ivresse de s’abandonner,

Au ciel de cette douce nuit étoilée.

L’écho d’un cri revint s’affirmer,

Rappelant une conscience plus troublée,

Une résonance à tout gâcher,

Venue des méandres d’une autre réalité,

Le poids de l’existence tiraillée,

De ses chaînes bien enracinées,

Dessinant un sourire de fébrilité,

Et doucement, fuit, le ciel apeuré,

Miroir d’un cœur amnésique et fané,

Ses rêves s’envolent en fumée,

Au pays des songes oubliés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :