Raison d’une folie déraisonnée…

J’aime l’embrun de la folie,

Qui se disperse dans la réalité,

Cette secte vénérant l’oubli,

Pour mieux pouvoir se situer,

Sous le masque des apparences,

Qui n’apporte qu’esclavage,

Alors je découpe les convenances,

Et sabote en riant, les clivages,

Je colorie les bonnes manières,

Détourne toutes les clôtures,

Ou bêlent ces âmes amères,

Car leur cacophonie me torture,

S’éborgnant volontairement,

Avec des camisoles de certitudes,

Dans un son de cloche qui résonne véhément,

Que la bien-pensance m’est rude !

Je hurle silencieusement ma différence,

D’une audacieuse réponse à l’ennui,

Avec le sourire sarcastique de ma démence,

Dans une agitation excentrique,

Sous l’ovation de regards fuyants,

Je crie, je crie, pour que le silence abdique,

Pour illuminer une vérité dans le néant,

Ahhhhhhhhhhh !!! Libre ! Libre !

Perché au dessus de mes croyances,

Ivre de ma vérité, mon cœur vibre,

Quand je choque la vraisemblance.

JPR

A tous les fêlés, je voudrais vous dire que c’est grâce à cette brèche que la lumière peut passer ! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :