Sub Rosae

De soyeux pétales bruissants,

Sous la lumière rougeoyante,

Caressés par les vents,

D’une aura chatoyante.

Pourquoi tant de beauté,

Dans cette nature sauvage,

Que caches-tu en ton cœur,

Derrière cet éclat sans âge.

Dans un élan d’audace,

Je m’avance vers ton mystère,

Mais mon sourire s’efface,

Quand ta réalité transperce ma chaire.

Face à ton œuvre écarlate,

Souillé de mon sang, je te libère,

M’incline en âme diplomate,

Oubliant mes tristes chimères.

Il t’as fallu de profondes racines,

T’ériger un pilier vers le ciel,

Peuplé d’aiguilles assassines,

Pour pouvoir déployer tes ailes.

Ta place est ici dans la terre,

Un vent souffle à ton seul désir,

Ecrin flamboyant de ta vie éphémère,

Et nulles eaux ne peux t’en saisir.

Oh je n’oublierais pas,

Ta dure leçon éternelle,

Tribut pour ton parfum délicat,

Car sous la Rose se cache l’Essentiel.

JPR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :