Umbra

Quand les ombres passent,

Lentement je m’efface.

Espérant un signe,

Un avenir plus digne.

Qui suis-je ?

Un pauvre fou de ce monde,

Ou sans cesse le tonnerre gronde.

Une âme errante,

D’une réalité oppressante.

Un ange déchu,

Triste et perdu…

JPR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :