Solitudinem

Pourquoi suis-je si seul,

Un étranger dans ma propre maison,

Une vie dans un linceul,

Contemplant cette triste illusion.

En vain je te cherche,

Au plus profond de mon Âme,

Mais cette route est si sèche,

Qu’elle constitue mon drame.

Sans cesse incompris,

Je ne suis qu’un pauvre fou,

Dans cette réalité de mépris,

Je survie peu ou prou.

Peu m’importe ce qu’ils pensent,

Je n’attends de toi qu’un signe,

Que la Vérité danse,

Et pour toi seigneur, être digne.

JPR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :